Association de Promotion d’une Education Créative

La fondatrice

En 2001, après avoir quittée la Lonase, elle est devenue autodidacte en arts plastiques et animatrice dans le cadre d’un financement de l’UNICEF en Gambie puis elle ouvre une galerie à Saint Louis où elle expose ses premières œuvres et initie des enfants de la rue à la peinture et à des objets d’art à partir de la récupération.
Le cours de dessin à Reubeus 
 
En 2003, elle organise avec l’Inspection d’Académie de Dakar un enseignement aux métiers de l’art à l’école primaire de Reubeus. Cette activité fera l’objet de deux cassettes vidéo diffusées par ARTE et la Télévision Nationale Sénégalaise et d’une brochure financée avec l’appui de la Mission de Coopération du Grand Duché du Luxembourg.

Afin de promouvoir ses activités elle crée l’Association pour la Promotion de l’Éducation Créative pour les enfants et jeunes de la rue en 2005 à Dakar. Le siège sera déplacé à Saint Louis.

A partir de 2006, elle commence à développer des activités en France et en 2008, elle crée l’APEC Sénégal en France.

Ses œuvres et sa galerie actuelle

1. Les talibés, les jeunes de la rue et leurs marabouts (gouaches et huiles). Ce sont les premières œuvres.
2. Les compositions libres (huiles).
3. Les femmes africaines (huiles). Série peinte après un voyage à Niamey où elle travaille avec les artistes de l’Espace des Tréteaux
4. Les ocres. Une série de diverses compositions dont la Belle Etoile, primée à Soual (exposition annuelle d’artiste du Tarn).

L’histoire du projet du Centre d’accueil et de formation aux métiers de l’art

Discours de l'inaugurationLe projet est une longue histoire, commencée 2003 à la suite de l’expérimentation de l’initiation de jeunes aux métiers d’art à l’école de Reubeus. Elle aboutit, en 2011, à l’obtention d’un cofinancement par la Région Occitanie Midi Pyrénées pour la construction et l’équipement du centre sur un terrain situé à la sortie de Saint Louis, route de Khor.

Le Centre a été inauguré le 25 avril 2015 par une Délégation de la Région Midi Pyrénées.

Sur le chemin de la construction du centre, la construction d’une école maternelle à Fass Ngom

Ecole maternelle de Fas NgomDès 2003, les contacts avec la Principauté de Monaco aboutissent à trouver un cofinancement pour la construction d’une école maternelle à Fass Ngom (département de Saint Louis) qui sera été intégrée dans les structures de l’éducation nationale.

Le Centre d’accueil et de formation et ses activités actuelles

Prévu pour la réinsertion de jeunes déscolarisés de 11 à 16 ans, les activités actuelles s’orientent vers la formation professionnelle des jeunes de plus de 16 ans, les soins aux jeunes de la rue, l’accompagnement des initiatives d’artistes et artisans de Saint Louis et des groupements de femmes.